Etanchéité toitures / Toitures végétales

Le principe de la toiture végétale aussi appelée toit vert, écotoit ou toit végétalisé est de recouvrir de verdure un toit plat ou à faible pente. Cette technique connue depuis des siècles en Scandinavie ou chez les Inuit cumule beaucoup d’avantages.
La technique de toiture végétale s’inscrit totalement dans une démarche de développement durable et répond notamment aux exigences des constructions H.Q.E. (Haute Qualité Environnementale).

Elle est adaptée aux principaux supports de construction (bois, bac acier, béton). Son développement est important dans les maisons ossature bois et dans les conceptions d’habitations bioclimatiques.
Les plantes utilisées apportent une grande biodiversité. Ce sont des plantes vivaces, rustiques et adaptées à chaque milieu permettant de créer un écosystème stable avec un entretien limité.

Différents types de végétalisation :

La végétalisation extensive :
Elle est légère et demande très peu d’entretien. Elle utilise très peu de substrat (moins de 10 cm d’épaisseur) et une plantation serrée et basse résistante aux vents et aux intempéries. La pente ne doit pas dépasser 30°.

Le couvert végétal est permanent et changeant au cours des saisons.
Cette végétalisation peut être mise en place sur tous les types de toiture (acier, bois ou béton).

L’entretien est très simple ( annuel).
Ce système peut être appliqué en rénovation ou en construction en raison de la quantité faible de substrat utilisé.
La protection d’une étanchéité par une végétalisation extensive double sa longévité initiale (d’environ une quinzaine d’années), car elle permet de limiter les chocs thermiques.

La végétalisation semi-intensive :
Elle utilise assez peu de substrat (de 10 à 30cm d’épaisseur). La pente du toit ne doit pas dépasser 30°. L’entretien doit être régulier. Ce système peut être appliqué en rénovation en raison de la quantité assez faible de substrat utilisé.

La végétalisation intensive :
C’est un jardin traditionnel. Elle utilise beaucoup de substrat (plus de 30cm d’épaisseur). La pente du toit ne doit pas dépasser 3°. On peut laisser le toit se végétaliser seul ou y planter certaines espèces. L’entretien doit être régulier.
Elle est destinée à des constructions neuves en raison de la quantité importante de substrat nécessaire.

Composition

Elle est constituée :

Du support : le matériau choisi devra supporter la surcharge du type de végétalisation choisi.

De l’isolant : le matériau choisi doit avoir une résistance et une compression compatibles avec les surcharges prévues.

Du système d’étanchéité : bâche ou film plastique empêchant la pénétration des racines.

Du système drainant pour écouler l’eau vers le réseau pluvial. Le matériau choisi dépendra de la pente du toit.

D’une couche filtrante pour retenir la terre.

Du substrat : de la terre ou un substrat artificiel. Les toitures en pleine terre exigent un support résistant mais elles seules possèdent les qualités d’inertie et d’isolation thermique.
De la couche végétale elle doit être choisie en fonction du climat et de la pente.

Ces toitures d’un type nouveau vous apporteront tout particulièrement :
• Une meilleure isolation thermique (fraîcheur en été, douceur en hiver)
• Une meilleure isolation phonique (contre la pluie, la grêle, les bruits extérieurs)
• Une protection renforcée de l’étanchéité de votre toiture
• Une contribution à la biodiversité et une meilleure intégration paysagère
• Une amélioration de la gestion de l’eau y compris dans le cas de la récupération de l’eau

Influence sur l’habitat :
- Amélioration du confort thermique qui peut atteindre une variation de 40%
- l’un des meilleurs isolants acoustiques puisqu’elle absorbe les ondes sonores
- Humidification de l’air ambiant
- Réduction de la température et du rayonnement thermique
- Fixation des poussières
- Habitat plus sain

Précipitations :

- Retenue des eaux de pluie : Elles sont filtrées par les plantes pour pouvoir être réemployées en usage domestique : chasses d’eau, arrosage, etc.
- Retardement et réduction des écoulements

Protection de la toiture :
- Réduction des chocs thermiques
- Protection mécanique du complexe d’étanchéité
- Augmentation de la durée de vie de l’étanchéité

Esthétique :
- « 5éme façade »
- Intégration du bâtiment dans son environnement
- Valorisation de l’habitat